Transition numérique du bâtiment : les enjeux du plan BIM 2022

Une nouvelle impulsion gouvernementale

Les premières Assises du Logement se déroulaient le 15 novembre dernier. Ce rendez-vous a été une bonne occasion de réfléchir sur la transition digitale du monde de la construction. Le Ministre de la Ville et du Logement en a profité pour présenter les grands axes du nouveau projet gouvernemental : le Plan BIM 2022.

 

Favoriser la transition numérique par le déploiement du BIM

En simplifiant les processus, le BIM répond aux besoins d’un marché de la construction en quête d’innovation.

Quel est l’apport voulu par ce plan ? Il va permettre de développer le BIM en France pour mettre le marché à la hauteur de ses voisins européens (sujet bien plus avancé au Royaume-Uni notamment).

Cette transition digitale est impulsée par la politique gouvernementale. Elle est notamment décrite par Julien Denormandie, Ministre de la Ville et du Logement –  qui a récompensé notre solution AR2Build sur le BimWorld 2018 –  comme « une réalité et une opportunité à saisir dès maintenant » et non comme une simple perspective. « La France ne dispose pas à ce jour de cadre réglementaire alors le plan BIM 2022 a pour objectif d’y remédier en favorisant le déploiement de ce nouveau modèle de conception. »

La transition numérique valorisé par Bimeo et soutenu par J. Denormandie
Le ministre Julien Denormandie au côté de Bimeo sur le BimWorld 2018. Deux acteurs de la transition numérique du bâtiment

 

Accompagner les acteurs de la construction

Depuis 2015, 50 actions ont déjà été menées dans le cadre du PTNB – Plan de Transition Numérique du Bâtiment. Ce premier élan a sensibilisé, fait monter en compétences et a créé une véritable confiance dans l’utilisation du numérique sur ce marché.

Le Plan BIM 2022 prend le relais du PTNB par deux axes prioritaires. Ils définissent 8 actions à mener :

Plan BIM 2022Axe 1 : Généraliser la commande en BIM dans l’ensemble de la construction en fiabilisant les pratiques et en sécurisant l’ensemble des acteurs grâce à des définitions claires et équilibrées des attentes et responsabilités de chacun.

  • 1 – Fiabiliser et sécuriser la commande et les contrats BIM
  • 2 – Simplifier le contrôle et l’autocontrôle du projet
  • 3 – Définir et assurer la prise en compte des besoins de la filière dans les travaux sur les normes BIM, les accélérer et faire converger
  • 4 – Observatoire du BIM du secteur du bâtiment

Axe 2 : Déployer le BIM dans les territoires en soutenant la montée en compétence de tous ces professionnels et en leur fournissant un écosystème innovant d’outils numériques accessibles pour que partout l’acte de construire soit entièrement numérique.

  • 5 – Développer les outils de montée en compétence accessibles au plus près des territoires
  • 6 – Évaluer sa maturité en BIM et la faire reconnaître par tous
  • 7 – Constituer un écosystème dynamique permettant à l’ensemble des acteurs d’échanger au niveau local
  • 8 – Permettre aux acteurs de collaborer concrètement en BIM avec la plateforme publique KROQI et son écosystème d’outils simples et adaptés aux professionnels

Les modalités de mise en place et le détail des actions sont précisés dans le document officiel du gouvernement :

Télécharger le Plan BIM 2022

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles qui pourraient vous intéresser :